Accueil > Lexique SEO > Duplicate content

Duplicate content : Influence SEO et comment le gérer

Illustration montrant 2 pages analysées par Google pour savoir si leur contenu est dupliqué.
Les robots de Google analysent le taux de duplication des pages internes pour savoir laquelle doit être privilégiée.
Portrait de l'auteur de l'article, Julien Gourdon

Article écrit par Julien Gourdon
ancien journaliste et consultant SEO depuis 2015



Publié le :
Dernière modification :
⏱ Environ 7 minutes


Vous êtes perturbé par la notion de duplicate content (contenu dupliqué) et ne voyez pas clairement son impact sur votre référencement ? Cet article va lever vos incertitudes, décrypter pour vous cette problématique SEO et proposer des solutions efficaces.

Clarification de la notion de duplicate content

Le terme contenu dupliqué fait référence à des cas où des textes identiques ou fortement similaires apparaissent sur différentes URLs. Ce phénomène peut survenir tant à l'intérieur d'un même site (duplication interne) qu'entre divers sites web (duplication externe). Pour les moteurs de recherche comme Google, qui s'efforcent de présenter les résultats les plus uniques et pertinents, le contenu dupliqué pose problème et peut affecter négativement le classement de votre site.

Il me paraît cependant important de distinguer la notion de duplicate content de celle de plagiat. Tandis que le plagiat constitue une violation des droits d'auteur, la duplication de contenu peut souvent résulter d'erreurs techniques ou de pratiques comme l'utilisation de contenus syndiqués sans intention de nuire. Ainsi, le plagiat est une pratique contraire à l'éthique, tandis que le contenu dupliqué peut être involontaire.

Identifier les deux types de contenus dupliqués est également essentiel pour une stratégie de contenu SEO réussie. Le contenu dupliqué interne se produit au sein d’un même site : des URL multiples peuvent présenter le même contenu en raison d’une mauvaise gestion des paramètres URL ou de la synergie de contenu. Le contenu dupliqué externe, quant à lui, survient lorsque le même contenu est publié sur différents sites, ce qui peut résulter d'accords de syndication de contenu ou, malheureusement, de vol de contenu.

Comment Google identifie et traite le contenu dupliqué ?

Comprendre comment Google gère le contenu dupliqué est crucial pour toute stratégie SEO. Google définit le contenu dupliqué comme des blocs significatifs de contenu, soit au sein d'un même domaine, soit répartis sur plusieurs, qui sont identiques ou sensiblement similaires.

Pour traiter efficacement ce phénomène, le moteur de recherche emploie une série d'analyses multi-niveaux et d'algorithmes pour identifier les duplications, qu'elles soient internes ou externes, complètes ou partielles, volontaires ou accidentelles.

Au coeur de ce processus, Google utilise le hachage pour créer une "empreinte digitale" compacte du contenu d'une page, facilitant la comparaison des documents sans nécessiter une analyse complète du texte (ce qui fait économiser énormément de ressources au moteur de recherche).

Une autre approche parallèle qu'adopte Google est le crawl prédictif, une méthode qui permet d'anticiper la duplication de contenu en identifiant des modèles communs d'URL. Cette stratégie réduit considérablement le besoin d'explorer des pages potentiellement redondantes (et donc, là encore, Google économise des ressources).

Mais évidemment, le géant américain ne s'arrête pas là. Puisqu'il a haché le contenu des pages web, le moteur de recherche peut maintenant s'appuyer sur des algorithmes sophistiqués, tels que MinHash et SimHash, pour comparer efficacement la similarité des pages web à grande échelle. Les pages similaires vont ensuite être ordonnancées dans des corpus et Google va alors procéder à la canonicalisation, sélectionnant une page leader parmi les groupes de contenus similaires pour l'afficher dans ses pages de résultats. Cette sélection de la page leader par le moteur de recherche repose sur différentes signaux, parmi lesquels nous pouvons citer le PageRank ou la présence de balises rel=canonical.

Et si vous voulez en savoir plus, je vous incite à lire cet excellent article d'Alexis Rylko paru dans la revue Abondance sur lequel je me suis largement appuyé dans les paragraphes ci-dessus.

Décryptage des risques associés à la duplication de contenu en SEO

Le duplicate content peut s'avérer être un terrain glissant dans l'univers du SEO. En effet, lorsqu'un moteur de recherche repère plusieurs versions similaires d'un contenu sur Internet, il peut avoir du mal à identifier quelle version est la plus pertinente pour un terme de recherche spécifique. Cela peut aboutir à une dilution de la visibilité des pages en question, chacune d'elles se cannibalisant dans les résultats de recherche.

Google aspire à offrir la meilleure expérience utilisateur en proposant des résultats de recherche diversifiés et de qualité. C'est pourquoi le géant de la recherche n'encourage pas la duplication de contenu, privilégiant les pages qui offrent du contenu unique et enrichissant. Lorsque du contenu dupliqué est identifié, Google peut décider de n'afficher que la version qu'il juge la plus appropriée, souvent au détriment des autres versions, ce qui impacte directement votre référencement naturel.

Les pénalités de Google liées au contenu dupliqué sont un sujet de débat permanent au sein de la communauté SEO. Bien qu'il n'existe pas de pénalité algorithmique pour le contenu dupliqué, l'impact sur le classement est une forme de sanction en soi. Les contenus perçus comme redondants ou de valeur réduite peuvent subir un déclassement, ce qui équivaut à une pénalité indirecte pouvant influer significativement sur le trafic organique et la performance de votre site.

Techniques d’identification du contenu dupliqué

Pour maintenir la santé SEO de votre site, il est impératif de savoir comment reconnaître un contenu dupliqué. Des outils spécialisés existent pour aider à détecter ces problématiques. Parmi les plus connus, on trouve Copyscape et Duplichecker, qui scannent le web à la recherche de copies de votre contenu. Siteliner, quant à lui, est utile pour détecter le contenu dupliqué à l'intérieur de votre propre site. Enfin, Kill Duplicate est conçu pour aider les propriétaires de sites web à lutter contre le plagiat en envoyant des avertissements aux webmasters en cas de copie sans autorisation.

L'usage régulier de ces outils constitue une part essentielle de la gestion SEO proactive pour protéger la singularité de votre contenu sur Internet. Surveiller et maintenir une originalité maximale de vos contenus vous permet d'éviter tout impact négatif sur votre référencement.

Solutions pour gérer et éviter le contenu dupliqué interne

Après avoir identifié la présence de contenu dupliqué interne, l'étape suivante consiste à mettre en œuvre des stratégies pour le gérer et le prévenir. Des méthodes éprouvées comme les balises canoniques et les redirections 301 sont cruciales pour corriger le contenu dupliqué interne, tandis que des mesures préventives doivent être prises pour éviter la duplication externe.

Méthodes pour corriger ou supprimer le contenu dupliqué interne

En premier lieu, l'utilisation de balises canoniques est un moyen efficace pour indiquer aux moteurs de recherche quelle version d'une page ils devraient considérer comme la principale. Cela aide à éviter la confusion et assure que la valeur SEO est attribuée à la bonne URL. D'autre part, la mise en place de redirections 301 signale qu'une page a été déplacée de manière permanente et redirige l'ancienne URL vers la nouvelle, ce qui élimine les problèmes de contenu dupliqué et améliore l'expérience utilisateur.

Enfin, il est important de gérer correctement les paramètres URL et/ou les différentes versions de votre site dans votre fichier Robots.txt. Une version de votre site en preprod ne doit évidemment pas être vue ni indexée par un robot d'indexation de Google. Une mention Disallow pour l'ensemble des User-agent devra donc être précisée pour ce qui concerne les pages et les versions de votre site à ne pas explorer, mais cela peut ne pas être suffisant. Si les robots trouvent en effet un lien dans votre site qui mène par exemple vers votre version en preprod, vous pourriez très bien voir vos pages de preprod indexée dans les pages de Google. Faites toujours super attention à ne pas faire d'erreurs de maillage interne !

Au-delà de la duplication de contenu : conseils pour un référencement on-page optimal

Lorsque nous parlons de SEO, il est clair que la bonne gestion du contenu dupliqué est un aspect crucial, mais il est tout aussi important de se concentrer sur l'originalité et la qualité de votre contenu. Les moteurs de recherche donnent la priorité aux contenus qui apportent une réelle valeur ajoutée aux utilisateurs. Pour cela, la création de contenu unique, pertinent et utile doit être au cœur de votre stratégie de référencement.

Il ne suffit pas de produire du contenu qui soit simplement différent des autres ; il faut qu'il soit suffisamment enrichissant pour captiver l'audience et lui apporter les réponses qu'elle cherche. Cela implique bien souvent d'effectuer des recherches approfondies sur les sujets traités et de porter une attention particulière à la pertinence des informations fournies. D'ailleurs, un lien externe menant à une source qui fait référence dans la thématique que vous traitez est une très bonne pratique à mon sens, car il envoie un bon signal à Google que vous maîtrisez votre sujet et que vous sourcez vos informations. Cela pourrait être, en plus de ça, une manière de vous faire connaître auprès de cette source que vous citez et qui, voyant votre backlink généreusement envoyé, pourrait vous remercier un beau jour 😜. Donc, ne surtout pas hésiter à envoyer du jus (vers des sources pertinentes et qui font autorité dans leur domaine, je re-précise ).

Et évidemment, lorsqu'on parle de SEO on-page, on parle de SEO sémantique. L'objectif est d'optimiser votre texte avec tout le vocabulaire (la sémantique) qui tourne autour de votre sujet. De cette manière, on s'assure de traiter le sujet dans son ensemble, en répondant à toutes les questions que sont susceptibles de se poser les utilisateurs qui cherchent des informations sur le sujet en question. Attention, cependant. Cette optimisation sémantique doit se faire de manière naturelle, en évitant le bourrage de mots-clés (ou keywords stuffing) qui peut considérablement dégrader l'expérience utilisateur et conduire potentiellement à des pénalités de la part de Google. Au contraire, parsemez les mots-clés importants (ceux qui apportent le plus de sens à votre sujet) aux endroits stratégiques de votre contenu (balises title, titres h1, h2, ancres de lien, etc.), structurez votre page de manière cohérente, facilement lisible et compréhensible pour vos lecteurs comme pour les robots des moteurs de recherche, insérez des listes à puces ou numérotées, des tableaux, des images, des vidéos, des infographies... Tout cela ne peut avoir qu'un impact bénéfique sur le positionnement de votre contenu et en faire une page... Unique !

Pour résumer, une stratégie de contenu solide en SEO ne se limite pas à prévenir le duplicate content. C'est une approche holistique qui englobe la qualité, l'originalité, la pertinence et la valeur ajoutée du contenu publié. En suivant ces directives, vous vous placez dans les meilleures conditions pour obtenir un référencement naturel robuste et durable.


Cette définition vous a plu ? Découvrez d'autres termes SEO en lien avec les algorithmes et l'intelligence artificielle en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Dust Passage indexing Natural language processing Position zéro 3 piliers du SEO

Catégorie(s) :

Automatisez la création de vos contenus web parfaitement optimisés SEO avec Help Content

Récupérez le contenu principal des URLs qui se positionnent en Page 1 de Google sur votre requête cible, enrichissez les connaissances de l'API GPT-4 grâce à ces contenus et obtenez de longs articles de blog parfaitement optimisés SEO pour améliorer la visibilité de votre site web sur les moteurs de recherche

J'automatise mes contenus